Bienvenue sur mon blog

» Catégorie : ouest france actualitas


Les ténors de l’UMP mobilisés pour défendre le bilan de Nicolas …

Commentaires » 0

« Engagement pris, promesses tenues »: à mi-parcours du mandat présidentiel, les responsables de l’UMP, dont six ministres du gouvernement Fillon, ont défendu, lundi, les réformes engagées depuis le début du quinquennat de Nicolas Sarkozy et le bilan de cette « première mi-temps » marquée selon eux par la chute du « mur de l’immobilisme ».Un bilan que le porte-parole du PS Benoît Hamon a jugé a contrario « assez catastrophique » et porteur d’une « régression » considérable. »Depuis deux ans et demi, la France change, elle change vraiment et elle va continuer à changer », a lancé le secrétaire général de l’UMP Xavier Bertrand, excluant toute « pause » dans les réformes à l’heure où l’exécutif connaît une chute de popularité sur fond de grogne au sein même de la majorité.L’un après l’autre, les six ministres et secrétaires d’Etat incarnant, selon Xavier Bertrand, les « valeurs phares » de l’action de Nicolas Sarkozy et occupant des fonctions de conseillers politiques à l’UMP, sont venus défendre devant les journalistes les grands axes de leur action: Brice Hortefeux (Intérieur), Eric Woerth (Budget), Luc Chatel (Education), Chantal Jouanno (Ecologie), Christian Estrosi (Industrie) et Laurent Wauquiez (Emploi).Selon un sondage Ipsos/Le Point diffusé lundi et réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 935 personnes, 60% des Français portent en novembre un jugement défavorable sur l’action du président Nicolas Sarkozy, qui perd 6 points par rapport à octobre.Mais Xavier Bertrand a balayé tout sondage d’opinion.

« On est dans une crise sans précédent depuis 1929″, « on ne fait pas de la politique au gré des intentions de vote et des sondages », a-t-il avancé. »Quand on se compare, on se rassure », a de son côté noté le porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre.

« La majorité, semaine après semaine, gagne les élections », « l’opposition, semaine après semaine, disparaît et obtient des résultats qui sont plus qu’alarmants ».Faisant état de la mise en oeuvre de « 90 réformes majeures promises », Xavier Bertrand a souligné que la France ne s’était « jamais réformée en si peu de temps depuis des décennies ».Et le secrétaire général de l’UMP d’énumérer des réformes « qui déjà changent la vie quotidienne des Français »: le service minimum dans les transports et à l’école, la semaine de quatre jours à l’école, les baisses d’impôts, la défiscalisation des heures supplémentaires, la suppression de la taxe professionnelle.D’autres réformes, telles l’autonomie des universités, le Grenelle de l’environnement, le grand emprunt ou le rendez-vous des retraites en 2010 « préparent directement l’avenir des Français », a poursuivi Xavier Bertrand.A la mi-temps, « le message est clair: ‘quand on veut, quand on peut’ », « nous ne laisserons ni la frilosité ni le conservatisme l’emporter sur notre volonté de réforme », a-t-il dit, en assurant: « nous n’augmenterons pas les impôts » ni « les cotisations ».En ce 20e anniversaire de la chute du Mur de Berlin, le porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre a estimé que le gouvernement avait fait tomber le « mur de l’immobilisme » et affirmé que « le soutien au travail et aux travailleurs avait été la pierre angulaire » de sa politique.

Le chef de l’Etat avait levé une espérance » de « changement » et de « progrès » chez « des millions de Français qui l’avaient élu », a-t-il rappelé après l’opération de communication du parti présidentiel. »Et la réalité, c’est que de progrès, il n’y en a pas eu, il y a une récession économique, mais il y a surtout une restauration de la rente plutôt que du salaire, une restauration de la réussite par les réseaux plutôt que de la réussite par l’effort et le mérite et une restauration de l’impunité plutôt que de la responsabilité », a-t-il fustigé.

Source:

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/politique/20091109.FAP2482/les_tenors_de_lump_mobilises_pour_defendre_le_bilan_de_.html

Sur les OGM, José Bové entend « clouer le bec » aux semenciers

Commentaires » 0

TOULOUSE, 17 avril (Reuters) – José Bové, candidat aux

européennes du 7 juin sous l’étiquette Europe-Ecologie, entend

« clouer le bec » aux firmes semencières depuis que des chercheurs

américains ont mis en doute les présumés gains de productivité

liés à la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM).

Cinq pays européens, dont la France et l’Allemagne, ont

interdit au nom du principe de précaution le maïs MON 810 de la

firme américaine Monsanto (MON.N: ), le seul dont la culture est

autorisée au sein de l’Union européenne.

Dans une étude publiée la semaine dernière aux Etats-Unis,

un groupe de chercheurs indépendants de l’Union of Concerned

Scientists affirme que les cultures de maïs et de sojas OGM

commercialisés depuis 1996 sur le sol américain ont peu

contribué à l’accroissement des rendements.

« Puisque les risques environnementaux liés à l’utilisation

des OGM ne sont même plus justifiés économiquement, il est grand

temps de clouer le bec à ces firmes semencières qui font des

coups financiers sous le prétexte, finalement erroné, de progrès

agronomiques », a-t-il souligné.

Source: http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLH68757120090417